Ce que la presse écrivait il y a 3 mois !

Le samedi 1er août 2015, la plupart des journaux titraient à la Une : « Une école à djihadiste    détourne 30 enfants du primaire ». Dans ce centre islamiste, situé à Liège, les enfants subissent une radicalisation extrême. Quatre djihadistes passés par ce centre islamiste radical ont déjà été condamnés à Liège (les peines dont ils ont écopé varient de cinq ans à 15 mois de prison et les amendes de 6000 € à 1200 €). Parmi les condamnés, certains s'entraînaient au « djihad » dans le domaine boisé de la Chartreuse, à Liège, avec des fusils à air comprimé.

Le danger vient aussi de la Lybie

Depuis la chute de Kadhafi, et malgré l'annonce récente d'un accord politique, la Libye reste plongée dans la violence, avec, en prime, le risque de contagion au-delà de ses frontières.

En Tunisie, François Janne d'Othée a recueilli les propos de Moncef Ouannès, professeur à l'Université de Tunis. (1)

Moncef Ouannès est professeur de sociologie. Il est l'auteur de « Militaire, élites dans la modernisation de la Libye contemporaine » (L'Harmattan 2009) et de « Révolte et reconstruction en Libye » (L'Harmattan 2014), et l'un des rares spécialistes de ce pays méconnu.

Sur les rayons des libraires - Le piège Daech -L'État islamique ou le retour de l'Histoire Pierre–Jean Luizard - la Découverte

L'auteur
 

Se mobiliser au nom de la démocratie ?

Lors de l’entretien qu’il a eu avec Kerren ElKaïm, l’écrivain algérien Boualem Sansal affirme sans ambages : « L'islam radical a déclaré une guerre au monde entier ». Après avoir soutenu que « le propre de l'intellectuel est de dépasser la crainte, sinon il devient soldat », cet écrivain aimerait maintenant tant secouer les esprits avant qu'il ne soit trop tard...

LE CHEVAL de SYRIE

Des migrants, la Syrie, l’Irak, des migrants, des djiadistes, la Syrie, le Daech, des migrants, l’accueil des migrants, les intégristes, . . . 

Voilà bien des sujets diffusés à la manière d’une chianli,  tant la matière  est pour le moins problématique.
Et les articles, communiqués radio, TV, journaux et autres médias s’additionnent à n’en plus finir.
Comment y retrouver son veau ?
Comment comprendre les vrais tenants et aboutissants ?
Car en temps de guerre, le plus important est sans conteste . . .  le « non dit » !

Pages

S'abonner à « Questions de citoyens » RSS