Nous sommes tous des barbares

Cette année 2016, c'est le 12 septembre qu'aura lieu la Fête du sacrifice, ou, autrement dit : l'Aïd el-Kébir. Cette année, comme les précédentes, des milliers de moutons seront abattus sans étourdissement préalable par des égorgeurs ivres de sang pour permettre à une communauté religieuse de vivre sa foi selon un rite barbare et archaïque. Pour certains il n'y a apparemment pas assez de souffrances et de sang qui coule sur terre, à celles et à celui des humains il faut encore ajouter celles et celui des animaux !

Interrogé le 12 septembre 2016 par Pascal Vrebos, Elio Di Rupo, Président du PS, déclarait sur les antennes de BEL-RTL : « Je suis opposé aux accommodements raisonnables. » Mensonge s'il en est, qui une fois de plus, discrédite aux yeux du public la classe politique en général et celle du PS en particulier.

C'est en effet la Région de Bruxelles–Capitale qui pendant trois jours mettra à disposition de la population musulmane de Bruxelles un abattoir mobile où les moutons seront égorgés sans étourdissement préalable (1). Faut-il rappeler que le Gouvernement de la Région de Bruxelles–Capitale est dirigé par un Ministre–Président socialiste, en l'occurrence Rudi Vervoort, et que les socialistes y sont majoritaires. Apparemment, Elio Di Rupo ne dirige plus le PS ou alors, clientélisme oblige, son opposition aux « accommodements raisonnables » ne concerne pas la religion islamique (2).

Mais comble de perfidie, la Région de Bruxelles–Capitale précise que le respect du bien-être animal sera garanti au maximum dès lors que les animaux seront égorgés par des professionnels dans des conditions sanitaires optimales (2). Quelle sensation de bien-être peut donc éprouver un mouton que l'on égorge sans étourdissement préalable ? De nombreux scientifiques ont, à de multiples reprises, dénoncé les souffrances intolérables qu'endure un animal égorgé de la sorte. UBU PAN le rappelle dans son numéro 3739 du 7 septembre 2016 : « La bête mettra au moins 12 minutes à se vider de son sang. Il s'agit d'une souffrance innommable : le sang qui s'écoule provoque des tensions musculaires, des spasmes, des douleurs multiples, à répétition et insoutenables.(3) »

Quand il s'agit de flatter son électorat, le cynisme de certains élus n'a pas de limites. En affirmant que cet abattoir  a été agréé dans le respect de la législation belge et européenne en matière de bien-être animal, nous sommes loin de la vérité. Lorsque l'année dernière, le ministre Ben Weyts (N-VA), en charge du bien-être animal, a fait interdire tout abattage sans étourdissement préalable, les musulmans ont saisi le Conseil d'Etat, qui a fait passer les rites religieux avant le respect des lois. "Mais pas fous, les responsables ont renvoyé le dossier à la Cour de Justice de Luxembourg, à charge pour elle de donner un avis définitif. Ce que le ministre Weyts a interprété à juste titre, comme une manière d'appliquer la loi. Autrement dit, pas d'abattage rituel en Flandre (4). » D'autre part : « Il (le ministre) estime par ailleurs que le dialogue avec la communauté musulmane est rompu vu l'action en justice entreprise par des associations musulmanes (5). »

Si la démarche de la Région de Bruxelles–Capitale est déjà en soi révoltante et écœurante, elle devient intolérable lorsqu'on apprend que les frais engendrés par l'installation de cet abattoir temporaire seront couverts par de l'argent public (6), les musulmans n'étant quant à eux tenus qu'à des frais d'inscription de 20 € à régler par Bancontact (1). Que vous soyez incroyants, athées, adogmatiques, juifs, chrétiens, protestants, bouddhistes,... vous serez, contraints et forcés, de participer aux frais du massacre, ce qui fera de vous des barbares bien malgré eux, de par la seule volonté d'élus sans scrupules. 

Certains pays ont interdit l'abattage rituel sans étourdissement. Cela n'a en rien affecté leurs communautés musulmanes. Et ce d'autant plus qu'il existe des alternatives à cette pratique barbare et archaïque : le Coran accepte qu'elle soit remplacée par un don fait à la communauté des croyants. 

Lors de toutes les élections à venir, soyez attentifs aux décisions qui ont été prises et aux actes qui ont été posés précédemment par celles et ceux qui se présentent à votre suffrage. L'égorgement sans étourdissement est une pratique réprouvée par une très large majorité de la population. Les arrivistes n'en ont cure : sachez vous en souvenir. 

Il ne reste qu'à espérer que la Région flamande et la Wallonie interdiront cette année encore toutes formes de barbarie sur leurs territoires respectifs.
Mais rien ne vous oblige de penser comme nous. Vos commentaires sont les bienvenus.
(1) https://www.bruxelles.be/artdet.cfm?id=5691
(2) http://bx1.be/bruxelles-ville/abattoir-temporaire-pour-la-fete-du-sacrif...
(3) UBU PAN n° 3739 du 7 septembre 2016. «  Halal belge : 100 millions pour les terroristes ! »
(4) UBU PAN n° 3737 du 24 août 2016. « Pour l'interdiction de l'Aït el Kebir »
(5) http://www.islamic-events.be/2016/05/fete-du-sacrifice-bruxelles-abattoi...
(6) http://www.levif.be/actualite/belgique/fete-du-sacrifice-les-modalites-d...